«

»

Oct 27

Livret A, jeune, CTO : Quels livrets pour les enfants ? Ne soyez plus "livret" à vous-même

business-361488_640En tant que parents l’avenir de vos enfants est un sujet qui vous touche au plus haut point. En particulier d’un point de vue financier. Vous craignez que celui-ci ne fasse que s’assombrir au fil des ans, et voulez éviter à vos enfants qu’ils ne se retrouvent sans rien lorsque le moment sera venu pour eux de se lancer dans la vie. C’est une ambition louable, pleine d’amour pour eux et qui doit se faire le plus sérieusement du monde. Petite revue des différents type de livrets et comptes existant pour les enfants :

. Le Livret A (Le plus connu) :

Le livret A est sans doute le compte le plus connu de France. Il peut être ouvert aussi bien par des personnes majeures que pour des mineurs. Non fiscalisé, il est rémunéré annuellement. L’épargne qui y est placée est immédiatement disponible et théoriquement garantie. Une même personne ne peut détenir qu’un seul Livret A.

Le Livret A est intéressant pour placer les économies d’un enfant en bas âge, dans le sens où c’est un compte qui ne demande aucune gestion. Vous virez l’argent dessus et le tour est joué. Néanmoins, sa très faible rémunération actuelle (seulement 0,75%) ne parle pas pour lui. Il n’est pas possible d’y mettre plus de 22 950€.

Pour les adolescents (à partir de 12 ans), le livret Jeune doit être utilisé en priorité par rapport au Livret A. Son rendement est bien meilleur.

Mon avis : Il faut ouvrir un livret A aux enfants, dans le but d’y placer une partie de ses économies. Je dirais 50% de celles-ci, le reste étant placé sur d’autres supports.

À noter que les banques proposent généralement des livrets destinés aux enfants de 0 à 12ans. Ces livrets sont fiscalisés et peuvent être plus limités au niveau du montant maximum qu’ils contiennent. Il convient donc de comparer avant de faire son choix.

 

. Le Livret Jeune (Vive l’adolescence) :

À partir de 12 ans et jusqu’à 25 ans, si il y a un compte non fiscalisé, liquide et à épargne théoriquement garantie à posséder, c’est bien le Livret Jeune. Tout comme le Livret A, il est rémunérée annuellement. Son taux d’intérêt est par contre bien plus élevé que sur le Livret A, puisqu’il tourne actuellement autour des 2%.

Il doit absolument être préféré au Livret A dès lors que votre enfant est en âge d’en posséder un. Néanmoins, son plafond est assez bas, puisqu’il n’est pas possible d’y placer plus de 1 600€ en tout et pour tout.

Mon avis : Il faut en ouvrir un dès 12 ans, le remplir au maximum, et après seulement réalimenter le livret A.

 

. Le CTO (quesako ?) :

Vous devez vous demander ce qu’est un CTO ? Il s’agit du Compte Titres Ordinaires. C’est un compte vous permettant de placer des actions de sociétés côtées en bourse. Relativement peu connu, il peut permettre d’obtenir des rendements bien supérieurs à ceux des livrets classiques, néanmoins son capital n’est aucunement garanti. Il n’a pas de plafond de versement, et peut être possédé aussi bien par une personne mineure que majeure.

Le CTO est soumis à la fiscalité en vigueur. Ainsi, les plus values boursières et/ou les dividendes perçus sont imposés à hauteur de 15,50% au titre des prélèvement sociaux,. Il est également imposable à l’impôt sur le revenu. Le taux de cette ponction varie selon taux marginal d’imposition de son titulaire (de 0% -pour les plus faibles revenus- à 45% -pour les plus hauts revenus).

Malgré sa fiscalité, le CTO peut être un excellent moyen de doper le rendement de l’épargne de vos enfants. Néanmoins, s’agissant d’un placement financier à capital non garanti, il convient de ne l’utiliser qu’après avoir d’être formé un minimum à la bourse.

Mon avis : Ouvrir un CTO sur Internet (beaucoup moins de frais qu’en agence bancaire classique) à ses enfants est une bonne chose, à condition d’être capable de gérer des investissements boursiers (même avec une faible valeur).

 

. L’Assurance Vie :

Bien qu’une nouvelle législation soit sur le point de voir le jour concernant l’Assurance Vie, elle peut être vue comme un moyen de placer une partie des économies de ses enfants. L’assurance vie doit de préférence être ouverte via un assureur vie en ligne (sur Internet). Le différents frais y sont beaucoup moins importants que dans les agence bancaires et/ou d’assurance.

L’épargne placée en assurance vie peut être placée soit en « Fond Euro », soit en Unité de Compte (UC). Les fonds euros sont gérés directement par l’assureur, et son majoritairement composés d’obligations d’États et d’entreprises, dont les notes sont assez élevées. Inversement, les UC sont généralement investies en actions et/obligations.

Un contrat d’Assurance Vie relativement sécurisé aura une réparation telle que 70/80% fond euro et 20/30% UC. Ces répartitions dépendent de chacun et peuvent varier au fil du temps.

 

Tout ces conseils c’est bien beau, mais il convient de rappeler que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs« . Cela signifie que quels que soient les conseils (et non pas les « incitations ») qui sont donnés, il est de la responsabilité de chacun d’analyser sa propre situation et d’agir en conséquence.

L’une des règles d’or en général et en particulier lorsqu’il s’agit d’argent est : ne jamais suivre les yeux fermés les conseils des uns des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>