↑ Revenir à bébé / enfant

anticiper la naissance

anticiper la naissanceIl ne s’agit pas cette fois d’un moyen d’économiser de l’argent, mais plutôt d’une « technique » pleine de bon sens afin de bien préparer l’arrivée de bébé. Car un bébé cela coûte cher, très cher. Et ce avant même d’être né et d’avoir enfin touché la prime de naissance de la CAF… il faut donc anticiper la naissance.

Bien sûr, on ne fait pas un bébé pour toucher de l’argent. Heureusement… néanmoins, préparer l’arrivée de bébé peut se révéler être un gouffre financier. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’une première naissance dans la famille et qu’il n’est donc pas possible d’emprunter certains matériels à gauche ou à droite.

Entre la chambre à acheter, la garde robe à fournir, la poussette à acquérir, ou encore le siège auto à dénicher, il y a de quoi avoir des sueurs froides assez régulièrement lorsque l’on pense « budget ».

La meilleure des solutions afin d’attendre bébé le plus sereinement possible réside dans le fait de mettre de l’argent de côté, même quelques dizaines d’euros, chaque mois… avant même sa conception, dès que vous commencez à envisager la possibilité de devenir parents. L’une des règles principales à observer est l’anticipation des événements (dans le cas présent, la naissance). Il est primordial de ne pas attendre le dernier moment pour agir / prévoir.

Il n’est pas toujours évident de mettre de l’argent de côté, c’est un fait. Dans ce cas, il suffit de renier sur certaines dépenses non vitales. Un paquet de cigarettes en moins chaque semaine, un peu moins de shopping, un peu moins de vacances, un peu moins de sorties… ou toute autre chose de cet acabit. Ainsi, mettre, 30, 40, 50€ ou plus chaque mois dans un budget « bébé » permet d’appréhender bien plus facilement les nombreuses dépenses à venir.

Cela peut parfois être vécu comme un sacrifice que de se priver (en petite quantité) de telle ou telle habitude du quotidien, mais cela en vaut vraiment la peine. Il s’agit même de l’une des bases d’une bonne gestion budgétaire dans son ensemble ; savoir faire en priorité les dépenses… « prioritaires », au détriment des « facultatives ».

Que préférez-vous ? Anticiper la naissance et accueillir bébé dans de bonnes conditions, ou bien vous offrir un week-end à la mer ? L’idéal est évidemment de pouvoir faire les deux. Oui, mais ce n’est pas toujours possible et bien souvent un choix doit s’effectuer.

À titre d’exemple, ma compagne à commencé à épargner quelques dizaines d’euros chaque mois à partir du moment où nous avons décidé de devenir parents. De mon côté j’en ai fait de même à partir du moment où sa grossesse à été confirmée. À partir de là, l’achat de tout le matériel nécessaire s’est fait sans aucun soucis budgétaire… n’empêchant pas l’utilisation de nombreuses « astuces » que je détaillerai au fur et à mesure sur éco’tidien.