↑ Revenir à vie quotidienne

les avantages en nature

cash-1169650_640Il est parfois possible, via son emploi, de bénéficier d’avantages en nature. Qu’il s’agisse de nourriture (repas), de logement de fonction, de véhicule ou de toute autre forme, ils peuvent s’avérer très utiles afin de réduire ses dépenses dans certains domaines.

Ceux-ci doivent obligatoirement être comptabilisés sur la fiche de paye et évalués soit de façon forfaitaire, soit à leur valeur réelle.

C’est à partir de ce forfait / valeur réelle qu’ils vous sont comptabilisés sur votre salaire brut, avant d’être déduits de votre salaire net. De cette façon, vos avantages en nature ne vous coûterons qu’une petite augmentation de vos charges salariales.

À vous ensuite de calculer si cette augmentation de charges est inférieure à l’économie réalisée grâce à ces avantages (dans ce cas ils sont profitables), ou bien si l’augmentation en question est supérieure au bénéfice engendré par ces « avantages » (dans ce cas, demandez à votre employeur de ne pas en bénéficier).

À noter que les avantages en nature n’ont rien d’automatique. N’hésitez pas à voir avec votre employeur si il peut vous en faire bénéficier d’une façon ou d’une autre. Vous n’avez rien à perdre à engager cette démarche mais tout à y gagner.

À titre personnel, je bénéficie d’avantages en nature via l’un de mes deux employeurs. Ils s’agit d’avantages en nourriture. Ainsi, j’ai la possibilité de prendre mon déjeuner, la semaine, juste avant ma prise de service de midi. L’avantage est évalué à 4,65€/u. Chaque midi, cet avantage me coûte donc 0,85€ de charges sociales ! À ce prix là, cela fait maintenant plus d’un an que j’en profite chaque midi (en période scolaire). Cela me coûte chaque mois entre 8,50€ et 17€ de charges (déduites de mon salaire), mais compensées par l’économie (je compte un peu près le double) réalisée sur mes achats de nourriture.